Blog de François – Séjour en Bourgogne

 

Résultat de recherche d'images pour "bourgogne tourisme"

BEAUNE ET LA ROUTE DES GRANDS CRUS
MINI SEJOUR DU 08 AU 11 OCT 2018


VVF Flée
« Le lac et la Roncière« 

Lien vers album photos

  • Le VVF Villages Bourgogne – Semur-en-Auxois  offre un cadre idéal pour découvrir la Bourgogne, ses vallons, ses vignes et ses forêts. Entre le Morvan et les grands crus de Bourgogne, nous partirons à la découverte d’une région au charme incomparable.
  • Ce village vacances est bien au cœur de toutes les Bourgognes : Bourgogne historique, Bourgogne nature, Bourgogne savoureuse… Situé au bord du lac de Pont, en bordure de forêt, ce village nature s’étend sur 5 hectares, il est un idéal lieu de séjour pour les randonneurs.
  • Nous y séjournerons 4 jours durant lesquels plusieurs randonnées et visites nous seront proposées :
  • Lundi matin : Avallon et son circuit de la grenouille.
    Après-midi : Rando et balade le long du Canal de Bourgogne.
  • Mardi matin : Le clos de Vougeot.
    Après-midi : L’Hôtel Dieu « Les hospices de Beaune ».
  • Mercredi matin : La forge de Buffon.
    Après-midi : Rando et balade « Aisy sous Thil ».
  • Jeudi matin : Rando et balade « Le lac de Pont ».
    Après-midi : Le château de Saint-Fargeau.


– Lundi 08 : Visite du centre historique en suivant le circuit de la grenouille

Lien vers album photos

Résultat de recherche d'images pour "circuit des grenouilles avallon"
  • Le soleil devait être au rendez-vous, mais ce sera sous un ciel menaçant que Chantal, Mireille et Christian, guidés par la grenouille !!! des flèches en bronze à son effigie incrustées dans le sol nous guiderons à travers la discrète Avallon, nous permettant de découvrir de nombreux témoignages historiques, plus d’une vingtaine de bâtiments civils ou religieux qui font sa notoriété.
  • La Maison des Sires de Domecy. Une demeure typiquement Bourguignonne du XVe.
       Lien vers informations supplémentaires…
  • La Collégiale Saint-Lazare classée monument historique du VIIIe.
       lien vers informations supplémentaires…
  • L’ancien Tribunal d’Instance et le grenier à sel.
  • Les différentes portes de la ville : La petite porte, la tour de l’Escharguet, la tour Catin, la tour Beurdelaine
  • La Tour de l’horloge classée monument historique de 1456.


– Lundi après-midi : Rando et balade le long du canal de Bourgogne

Le saviez-vous ?
Lorsqu’un roi décide de se lancer un défi de construction gigantesque, 242 kilomètres d’eau navigable voient le jour.
Henri IV rêvait de relier la Manche à la Méditerranée. Une ambition reprise par Louis XVI à partir de 1775 qui consolide la création du Canal de Bourgogne. Migennes, ville située dans l’Yonne, représente le point de départ tandis que l’arrivée se situe à Saint-Jean-de-Losne, en Côte-d’Or. Entre ces deux villes, ce sont 189 écluses, 28 communes traversées et un long tunnel de 3333 mètres à Pouilly-en-Auxois, appelé la Voûte de Pouilly.    
Après 60 ans de travaux, le canal de Bourgogne est achevé et ouvert à la navigation. Si pendant longtemps, le canal était principalement utilisé pour le commerce et l’industrie, il est aujourd’hui réservé à la plaisance pour le plus grand bonheur des amateurs de navigation fluviale.

Nous voilà partis le long du chemin de halage qui serpente sur près de 120 km de la ville de Montbard jusqu’aux faubourgs de la cité ducale de Dijon, mais nous ne ferons qu’une partie de ce circuit, soit une boucle de 12 km  qui nous permettra de voir le fonctionnement d’une écluse grace à l’éclusier (Il faut désormais les appeler « agents de navigation ». Ils font toujours passer les bateaux et assurent la gestion hydraulique du canal où ils sont encore une soixantaine) se déplacent sur son scooter pour faire la manœuvre d’ouverture ou fermeture des portes à l’approche d’une péniche.
Avec ces paysages d’automne, cette randonnée aura été une agréable une sortie très bucolique le long de ce canal. J’imagine le monde en période estival entre les vélos sur le chemin de halage et le tourisme fluvial, ça doit être la cohue…
Lien vidéo


– Mardi 09 : Le Clos de Vougeot – Beaune

Pas de randonnées aujourd’hui, direction la route des grands crus, nous visiterons le clos de Vougeot et les hospices de Beaune puis le Marché aux vins.


– Visite Château du Clos de Vougeot


Image associée

  • Si le château à proprement parler ne se visite pas, nous pourrons pénétrer dans les nombreux bâtiments d’exploitation construits par les moines de Cîteaux au XIIe siècle : la cuverie qui abrite quatre immenses pressoirs ; le cellier, bâtiment datant du XIIe siècle et construit pour accueillir 2000 pièces de vins ou encore le dortoir des frères convers dont la magnifique charpente en bois date du XIVe siècle.
    Ce monument historique d’exception est le Chef-d’Ordre de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin.

 

Lien vers album photos
Lien vidéo

 

– Déjeuner dans un restaurant à Beaune

  • Nous sommes attendu à la brasserie « Le Carnot » en plein centre-ville, dans une rue piétonne pleine de charme à deux pas des hospices.
au menu :

Entrée :
Terrine
Plat :
Filet mignon servi avec des pommes vapeur
Dessert :
Moelleux au chocolat

 

– L’Hôtel Dieu ou les hospices de Beaune – Visite guidée

Lien vers informations supplémentaires…
Lien vers album photos
Lien vidéo

  • Les hospices, nous sommes surprit, leur beauté n’est pas visible de l’extérieur des murs d’enceinte de l’ancien hôpital. Seul le toit et sa flèche, gigantesques, trahissent quelque peu l’étrange nature du lieu qui s’ouvre sur une simple panneau : Hôtel-Dieu, 1443.Au delà des différentes salles, sur lesquelles je vais revenir, la principale fascination pour les hospices de Beaune reste leur toiture invraisemblable, entière revêtue de tuiles vernissées de Bourgogne.
    La vue à l’entrée de la cour intérieure est à couper le souffle. Cet endroit mérite d’être vue.

Résultat de recherche d'images pour "logo hospice de beaune"
L’Hôtel-Dieu, avec ses façades gothiques, ses toits vernissés, tapissés de figures géométriques aux couleurs flamboyantes, fait partie du patrimoine des Hospices de Beaune, institution charitable créée en 1443 par Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne et son épouse Guigone de Salins.

  • Une fois l’ébahissement retombé, et à l’aide de nos audioguide, nous découvrons la grande salle des Pôvres. Sa charpente monumentale abrite un grand nombre de lits répartis sur les flancs de la grande salle. On découvre ensuite l’ancienne pharmacie (ou apothicairerie), séparée en deux pièces, l’une dédiée à la fabrication des remèdes et l’autre, à leur stockage. Fascinant endroit !
    Nous quittons le lieu à regrets pour une dernière salle, celle de Saint-Louis, qui donne sur le fameux polyptyque du Jugement Dernier de Rogier van der Weyden, exposé à l’origine dans la salle des Pôvres.
    Splendide visite que les hospices de Beaune, nous nous regroupons dans la cour pour la traditionnelle photo de groupe du club.


– Le marché aux vins.
Résultat de recherche d'images pour "logo le marche aux vins beaune"

  • Nous traversons la rue pour rejoindre le marché aux vins qui n’est d’autre qu’une l’ancienne église des Cordeliers.
    Visite et dégustation nous est proposés, 
    La visite commence par les caves situées dans les sous-bassements de l’ancienne église. Munis d’un verre, nous découvrons, derrière les grilles, les vieux millésimes (jusqu’à 1958) et les vins des Hospices de Beaune. Plus de 22 000 bouteilles reposent à l’abri dans les caves du Marché aux Vins. Nous dégustons trois vins selon la tradition bourguignonne.
    Retour à la boutique où nombreux d’entre nous repartirons avec les bras chargés de ces fameux vins
     d’appellation régionale, village, premier cru et grand cru.


– Mercredi 10 : Visite guidée de la Grande Forge de Buffon

Résultat de recherche d'images pour "logo les forges de buffon"

Lien vers album photos

  • Nous allons profité de cette matinée pour aller découvrir ce site industriel un peu hors norme.
    On descend au cœur de la forge par un escalier monumental pourvu de terrasses d’où l’on pouvait assister à la coulée de fonte sortant du haut-fourneau…
    La Grande Forge de Buffon fête cette année ses 250 ans et est
     inscrite parmi les 12 monuments qui en Bourgogne pourraient bénéficier d’une restauration grâce au loto du patrimoine lors des journées Européennes du patrimoine.

 

Image associée Chef-d’oeuvre du patrimoine industriel, la grande forge a été construite en 1768 par le célèbre naturaliste bourguignon Georges-Louis Leclerc Comte de Buffon. Elle rassemble en un seul lieu dans un style classique et élégant toutes les étapes de la fabrication du fer : le haut fourneau, l’affinerie et la fenderie, les ateliers sont entourés de canaux qui apportent l’énergie hydraulique nécessaire à l’activité des soufflets en bois (reconstitués à l’identique) et de 2 roues à aube. La forge a été active pendant un siècle puis convertie en cimenterie pendant 50 ans. Elle est un monument historique privé ouvert à la visite depuis 1978.

Lien vers informations supplémentaires…


– Randonnée autour d’ Aisy sous Thil

  • Cet après-midi nous ferons une randonnée  au nord d’Aisy-sous-Thil et qui nous fera découvrir la vallée du Serein, les pâturages et les belles charolaises.


– Animation au village

Lien vers album photos
Lien vidéo

  • Après le diner nous sommes convié à un spectacle d’un groupe folklorique bourguignon, « Les Sansonnets de Semur ».
    Fondé en 1923 par le barde de l’Auxois, le père GAZEAU, et son compère le chansonnier René THOMAS, ce groupe a pour but de sauvegarder et de faire découvrir les traditions du “Pays d’Auxois”.
    Sa devise : “Peut perdre son ramage, son plumage, dégringoler : retombe toujours sur ses pattes … jamais sur le bec”.
    Soirée dans une bonne ambiance menée d’une main de maître par la doyenne du groupe et divers acteurs.


– Jeudi 11: Rando et balade « Le lac de Pont »

Lien vers album photos

  • Les animateurs nous emmènent sur un sentier qui contourne le barrage-réservoir artificiel du Lac de Pont. Le barrage a été créé en 1982 et remis aux normes fin 2016 puis 2018. 
    Il est le plus grand et le plus profond des 5 barrages qui alimentent le canal de Bourgogne.
    Très agréable, le sentier que nous empruntons est boisé, sinueux mais tout plat. De nombreux blocs de granit bordent le parcours et peuvent donner à la promenade comme un petit air de Bretagne.
    La rando et la balade se retrouvent en fin de parcours, mais il reste une sacrée grimpette et ce sera dur pour certains … avant d’arriver au village.
    Nous nous retrouvons sur la terrasse du bar où une bonne bière sera le bienvenue.
    Avant le dîner ce sera l’apéro du club, remerciements aux animateurs pour leur dévouement à nous avoir fait découvrir cette partie de la Bourgogne.

 

– Visite guidée du château de Saint-Fargeau.

L’histoire du Château de Saint-Fargeau s’étend sur 10 siècles. En 980, Héribert Evêque d’Auxerre et demi-frère d’Hugues Capet élève un rendez-vous de chasse fortifié. Du Xe au XVe siècle, le château a pour propriétaires des familles illustres : les seigneurs de Toucy, de Bar, et le célèbre argentier de Charles VII, Jacques Cœur. A partir de 1453, Antoine de Chabannes fait construire sur les bases de l’ancienne forteresse le château actuel, avec sa forme pentagonale, flanqué de six grosses tours. En 1652, Anne-Marie Louise d’Orléans, la Grande Mademoiselle cousine germaine de Louis XIV, condamnée à cinq ans d’exil à la suite des événements de la Fronde s’installe à Saint-Fargeau. Elle fait intervenir l’architecte Le Vau sur les façades intérieures du château. Il laisse un des plus beaux exemples de classicisme français. La famille Lepeletier acquiert le château en 1713. Louis Michel Lepeletier, conventionnel célèbre, vota la mort de Louis XVI et mourut assassiné.
Le Château de Saint Fargeau est le « personnage » central du roman de Jean d’Ormesson « Au plaisir de Dieu ».
Depuis 1979, le Château de Saint-Fargeau est la propriété de Michel Guyot

Lien vers informations supplémentaires…
Lien vers album photos

  • Dans la cour notre guide nous attend pour la visite du château, charmant personnage qui n’avait pas sa langue dans la poche pour diverses remarques amusantes sur les personnages ayant habités la château et sur certains d’entre nous…
    Guidés dans les appartements privés (salons, salle a mangé, bibliothèque..), puis nous avons continué seuls la visite des greniers, admiré la charpente du château, y compris celle des tours. Très intéressant et instructif car tout y est expliqué. Nous  finissons  par les pièces reconstituées avec objets de l’époque.
    Nous avons beaucoup apprécié cette visite mais n’avons pu faire les jardins extérieurs que nous avons vus par les fenêtres du château et ce, par manque de temps.

– Retour vers Sainte-Geneviève-des-Bois.

  • De la Bourgogne, je ne connaissais que les panneaux autoroutiers indiquant Avallon et Beaune, maintenant grâce à cette destination d’automne, je reconnais que j’avais loupé la découverte d’une région inscrite au patrimoine de l’Unesco depuis 2015, pour ses « climats du vignoble de Bourgogne » et dont les paysages offrent une image variée, notamment grâce au relief vallonné et ces vignobles de couleurs jaune et or, le canal de Bourgogne et les divers châteaux viticoles sur la route des grands crus aux noms prestigieux, Clos de Vougeot, Gevrey-Chambertin, Romanée-Conti et bien d’autres.

– Divers moments de convivialité.

Lien vers album photos de groupes
Lien vidéo